Rechercher

#Censure & #Préjugés

Je ne sais pas trop comment démarrer ce post mais je vais assembler mes idées comme elles viennent et je pense que j'arriverai à me faire comprendre :


Après la suppression définitive de mon compte Instagram pour violation des règles de la communauté (et brièvement sur ce point, juste faire allusion aux deux trois tétons qui se battaient en duel sur ma page), j'ai dû en recréer un nouveau.

Je me limite donc de moi-même et avoue que je ne publierai plus JAMAIS de modèles nues même aux tétons floutés ailleurs qu'ici.


Suite à la création donc d'un nouveau profil, je me suis rendue compte que j'avais récupéré une audience de qualité et moins réactive à la nudité (encore que pour le savoir il faudrait que je prenne à nouveau le risque d'en publier).

Repartant de zéro et mon profil ayant la tête d'un bébé, si le nombre de personnes qui me suit est considérablement réduit, l'assiduité sur mes publications est tout de même réconfortante.


Pendant ce temps là, mes modèles ont continué de publier et je les remercie du fond de mon p'tit coeur isolé au milieu des 100 000 000 000 de photographes Insta.


L'ambiance étant morose en cette chaleur inédite d'Octobre et ayant du mal à me recentrer, j'ai pris soin d'aller découvrir d'autres profils que je ne suivais pas auparavant et pas des moindres.

Je me suis rendue compte que les photos dites "boudoir" et "lingerie" (pour pas dire "à-poil") réussissaient la prouesse d'obtenir des indices de vues quand même hors normes et soit-dit en passant pas forcément pour des clichés techniquement honorable, j'irai même jusqu'à dire un peu dégueu quand même. Et je ne parle pas des commentaires sous lesdites photos ... #bref.

Du coup, ce post existe aujourd'hui suite à ma dernière séance avec Carla et ce constat affligeant où, et ceci n'est pas un scoop malheureusement, ses photos dénudées obtenaient des nombres de likes record au détriment de photos plus "sages" qui n'avaient qualitativement rien à envier aux autres de ses photos aux hastags bien nommés #nu #boudoir #lingerie et compagnie.


Alors quoi. Se peut-il que le seul attrait des travaux photographiques postés sur les réseaux sociaux soient ceux où on s'expose dans son plus simple appareil ? Personne n'arrive donc à se munir d'un tant soit peu de sensibilité à la lumière, au cadrage, aux couleurs ou même à rien d'autre si ce n'est de se dire spontanément sans réfléchir : ah tiens ça c'est joli ???


Bref, se peut-il à la fin qu'aussi consternant soit-il, il n'y ai pas de place pour autre chose que de la chair et de la chair encore ? Car qu'on se le dise, une modèle qui s'exerce à explorer tous les univers possibles ne serait-ce que pour optimiser son travail, se voit de fait obligée de faire l'amer constat que son corps dénudé obtient mille fois plus de visibilité que ses portraits.

Elle finit forcément par se rendre compte que les réseaux n'ont rien de louable à partir du moment où, et j'en suis l'exemple, ils te censurent gaiement pour un nichon mal luné, alors qu'en vérité des tonnes de fesses trônent au hit-parade des likes et des follows.


La censure étant ce qu'elle est, je ne vais pas révolutionner les règles des réseaux sociaux, cependant avouez quand même que photographes comme modèles sommes face à une hypocrisie sans nom connectée à un audimat pas forcément pervers mais véritablement loin d'être expert dans ce qui vaut le détour sur une photo (et non un cul ne le vaut pas forcément !).


Voilà. Je voulais faire l'écho de ce constat alors que Carla m'en parlait hier soir encore et que lorsqu'il s'agit de se lancer sur les réseaux, la part des choses doit se faire et vite.

Nombre de filles voulant se faire une notoriété ont dû certainement accepter de jouer ce jeu sordide du like et de la publication plus dénudée au détriment d'une autre certainement aussi belle mais qui passera inaperçue dans le flots constant des courbes de chair Instagram jouant les garde-fous d'une soit-disant "conscience" où il est mal vu de publier la photo d'un sein rempli de bonheur et de joie ;) ...

Merci Carla d'être lucide et forte pour corriger ton feed et faire valoir ton joli minois qui lui pour le coup vaut tout autant le détour et que beaucoup malheureusement n'arriveront jamais à faire.





143 vues

© 2020 by Corinne CAMIADE